LES VIRAGES


Apprendre à maîtriser le virage en natation. Le virage fait partie des bases techniques de la natation. Gérer l’approche du mur, la prise d’appui, réussir la coulée et la reprise de nage, sont autant d’étapes clés pour gagner de la vitesse et améliorer ses performances. Comment réaliser un virage à la main et en "culbute" ? Quel type de virage effectuer lorsque l’on nage le crawl, le dos, le papillon ou encore la brasse ? Le triton Ans Natation vous explique tout ce que vous devez savoir pour effectuer un virage parfait.

Triton-Ans-Natation-Virage-Culbute

Le virage "culbute" en crawl et en dos

Le virage "culbute"

Le virage appelé "culbute" est utilisé en crawl et en dos avec certaines spécificités pour chacune de ces nages. Il consiste à réaliser une roulade sous l’eau pour prendre ensuite appui avec les pieds contre le mur. Les étapes de l’appui, de la coulée et de la reprise de nage sont identiques au virage à la main mais l’approche au mur et la rotation du corps diffèrent.

En virage "culbute", le regard est fixé au mur et les bras restent le long du corps lors de l’approche. C’est ensuite la vitesse de déplacement alliée à la flexion de la tête qui va amorcer la rotation du corps. La tête se place sous les jambes et la bascule des reins se fait ensuite comme une roulade. Les jambes du nageur entrent dans l’eau groupées et se déploient dans l’eau ensuite pour réaliser la poussée en prenant appui contre le mur. 

Le virage à la main

Le virage à la main, comme son nom l’indique, consiste à réaliser un virage en touchant le mur du bassin avec sa main. Ce type de virage est principalement utilisé en brasse et aussi en papillon avec quelques variantes. Plusieurs actions composent ce virage : 

  • L’approche 
    La tête reste dans l’axe, un bras tendu vers le mur et l’autre en appui le long du corps.
  • La prise d’appui des mains 
    La main touche le mur avec les doigts et la paume.
  • La bascule du corps 
    Les jambes viennent se replier pour permettre au corps de basculer vers le mur.
  • L’enfoncement sous l’eau 
    Les jambes vont vers le mur et les mains se rejoignent sous l’eau
  • La prise d’appui des pieds 
    Les pieds prennent appui sur le mur pour propulser le corps.
  • La coulée 
    Le nageur est sur le ventre, le corps en extension pour glisser le plus longtemps possible.
  • La reprise de nage 
    Dès que la vitesse diminue, le nageur reprend ses battements pour accélérer.

Pour réussir son virage, les mouvements doivent toujours être fluides et rythmés. Si vous apprenez à nager à un enfant, décomposez chaque action du virage pour l’aider à exécuter les gestes correctement.

Les virages en 4 nages

Le 4 nages en natation est une épreuve assez ludique qui est très appréciée par les nageurs car elle rompt avec la monotonie et demande de maîtriser toutes les nages. Pour éviter d’être disqualifié lors d’une compétition, il est important de respecter la réglementation en terme de technique de nage et de virage. Quels sont les avantages du virage en natation ? Comment faire ses virages en 4 nages ? Et comment réaliser un virage plus efficace ? 

Les avantages du virage en natation 

Le virage en natation, s’il est bien maîtrisé, peut vous faire gagner quelques secondes sur le chronomètre. En compétition, il fait même parfois la différence entre deux nageurs de même niveau. En effet, le virage demande au nageur d’interrompre sa nage mais en poussant contre le mur avec ses pieds et en profitant de la coulée, il augmente sa vitesse. Le virage permet aussi au nageur de reposer ses muscles pendant quelques secondes. En 4 nages, la difficulté réside principalement dans le fait que pour chaque nage, le virage est différent et soumis à une réglementation qui lui est propre. Il est donc important de bien les maîtriser et de bien les mémoriser ! 

Comment faire ses virages en 4 nages ?

L’épreuve du 4 nages doit se faire dans un ordre précis. Le nageur commence par le papillon, enchaîne avec le dos crawlé, la brasse et termine avec le crawl. 

  • Le virage papillon-dos crawlé 
    Le nageur doit toucher le mur avec les deux mains de façon simultanée, soit au niveau de l'eau, soit au-dessus, soit au-dessous. Il doit quitter le mur sur le dos et faire une coulée dorsale qui ne doit pas excéder 15 mètres.
  • Le virage dos crawlé-brasse 
    Le nageur doit toucher le mur en étant sur le dos et se retourner ensuite pour enchaîner sur le ventre. Il peut faire pendant sa coulée un mouvement de bras en brasse, un mouvement de ciseau de brasse et un dernier mouvement de bras en brasse pour remonter à la surface.
  • Le virage brasse-crawl 
    Le nageur doit toucher le mur avec les deux mains de façon simultanée, soit au niveau de l’eau, soit au-dessus, soit au-dessous. Il doit ensuite enchaîner avec une coulée ventrale qui ne doit pas excéder les 15 mètres.
  • Entrée dans l'eau et coulée :
    Le nageur doit toucher le mur avec les deux mains de façon simultanée, soit au niveau de l’eau, soit au-dessus, soit au-dessous. Il doit ensuite enchaîner avec une coulée ventrale qui ne doit pas excéder les 15 mètres.

Pour un virage efficace

Pour tirer tous les avantages de vos virages, veillez à : 

  • Augmenter légèrement votre vitesse de nage à l’approche du mur 
    N’hésitez pas à augmenter votre fréquence ou l’amplitude de vos mouvements pour arriver au mur avec suffisamment de vitesse. Poussez ensuite très fort contre le mur avec vos jambes pour accélérer le virage. 
  • Bien préparer votre coulée en vous plaçant le mieux possible 
    Adoptez une position hydrodynamique, rentrez bien la tête entre vos épaules et laissez-vous couler. Une fois que vous commencez à perdre un peu de vitesse, passez immédiatement à la reprise de nage. 

Gagner en vitesse pendant mes virages 

Le virage en natation peut faire toute la différence entre deux nageurs de même niveau. C’est pour cette raison qu’il est important de le travailler au maximum afin d’améliorer ses performances. Quel est l’intérêt des virages en natation ? Comment les réaliser plus rapidement et en quoi la coulée est-elle si importante ? 

L’intérêt des virages en natation 

Les virages en natation peuvent sembler être un inconvénient au premier abord car ils obligent le nageur à marquer une pause et s’ils ne sont pas maîtrisés techniquement, ils peuvent même faire perdre des secondes précieuses sur le chrono. En revanche, si vous savez bien négocier votre virage, il présente des avantages certains. Il est conseillé de faire un virage culbute plutôt qu’un virage à la main car le rythme de nage n’est pas du tout interrompu. La culbute permet d’améliorer vos temps de nage et même de reposer vos muscles lorsqu’elle est bien réalisée.

Comment virer plus rapidement en natation ? 

Pour gagner en vitesse pendant vos virages, il est important de respecter certaines règles : 

  • Pour le virage à la main 
    A l’approche du mur, conservez votre vitesse de nage ou accélérez légèrement. Touchez le mur avec une ou deux mains selon la nage et servez-vous du mur pour vous donner l’impulsion suffisante pour vous retourner et vous immerger pour la coulée. Poussez également le plus fort possible contre le mur avec vos jambes. 
  • Pour le virage culbute 
    A l’approche du mur, accélérez et déclenchez la rotation le plus vite possible. Entraînez-vous régulièrement pour bien évaluer la distance avec le mur. Si vous effectuez votre rotation trop loin du mur, vous ne pourrez pas prendre l’impulsion suffisante contre le mur avec vos jambes. Plus vous serez près du mur, plus vos jambes seront fléchies au moment de la prise d’appuis et plus vous gagnerez en puissance. Cette poussée est très importante pour gagner en vitesse et faire une coulée efficace.

L’importance de la coulée

Pour gagner en vitesse pendant votre virage en natation, il est important de bien réaliser la coulée. Adoptez une position hydrodynamique (tête rentrée entre les épaules, bras tendus devant, jambes serrées) et laissez-vous glisser après avoir poussé sur le mur. Pour rendre cette coulée encore plus efficace, il est possible de réaliser quelques mouvements en ondulation dauphin. Grâce à cette technique de nage, votre coulée sera plus longue et plus rapide. Une fois que vous commencez à perdre un peu en vitesse, il est alors temps d’entamer la reprise de nage.

Conclusion

Le virage en natation n’est pas imposé si vous pratiquez la natation en loisir mais il est obligatoire et réglementé en compétition. S’il n’est pas maîtrisé techniquement, le virage en natation est plutôt un inconvénient car il oblige le nageur à marquer une pause, il fatigue et vous ralentit. En revanche, s’il est maîtrisé, il présente de nombreux avantages.

Publiée le 01/09/2021
Mise à jour le 15/09/2021

Made with Mobirise