SANTE - PISCINE ET PRECAUTIONS


Triton-Ans-Natation-Precautions

Dans la piscine, et ce même si l’eau est chlorée, des bactéries, champignons et autres indésirables peuvent se développer rapidement. 

Les conditions d'entraînement des nageurs les amènent à passer de plus en plus de temps dans l'eau. Or, malgré des normes sanitaires qui exigent des taux de chlore et de brome suffisants pour tuer les bactéries, les risques d'infections subsistent. Les risques de contamination par l'eau de piscine sont d'autant plus importants que : La fréquentation en nombre de personnes est importante, chaque personne apportant son lot de bactéries. Il existe des normes visant à remettre de l'eau en fonction du nombre de baigneurs.

Triton-Ans-Natation-Sante-Mycose-Piscines

Les milieux humides favorisent la prolifération des champignons.

Mycose et piscine

Il existe des milliers d’espèces de champignons, dont certains sont à l’origine d’infections. A cause de l’humidité, la piscine est un des lieux propices au développement des mycoses.

Par ailleurs, le traitement au chlore de la piscine peut sensibiliser les muqueuses et augmenter le risque d’infection.

Les mycoses représentent un risque infectieux supérieur à celui des infections bactériennes. Si 10 % des consultations chez les dermatologues sont induites par des mycoses, cette fréquence est plus importante chez les sportifs pratiquant la natation.

Mycoses : gare à l'humidité et à la chaleur !

Vous le savez, les champignons aiment les endroits chauds et humides. Pour limiter autant que possible le développement de ces hôtes indésirables, quelques règles s'imposent. Il est important d'utiliser des chaussures bien aérées afin d'éviter autant que possible de transpirer. De même, le port de sous-vêtements synthétiques serrés ou une hygiène insuffisante sont des pratiques à bannir lorsqu'il fait chaud.

Triton-Ans-Natation-Sante-Mycoses-Piscines

La peau entre les doigts et les orteils est particulièrement exposée.

Les mycoses peuvent être localisées sur différents endroits du corps

Les mycoses peuvent être localisées sur différents endroits du corps : tête, cheveux, bouche (mycose buccale), organes génitaux (mycose génitale), pieds, voire sur des organes internes comme l’intestin. Les symptômes peuvent être des démangeaisons, des brûlures, des rougeurs, des troubles digestifs… 

La peau entre les doigts de mains ou de pieds est particulièrement exposée. L'humidité persistante entraîne son ramollissement qui perdure si le séchage n'est pas complet et favorise le développement des champignons.

Consultez votre médecin pour vous soigner au mieux. Il existe des traitement oraux, ou des traitements locaux à appliquer sur la peau (crème, lotion…). 

Comment éviter les mycoses à la piscine ?

Pour éviter d’attraper une mycose, adoptez une très bonne hygiène en particulier à la piscine : Portez des tongs ou des chaussures de piscine pour ne pas être en contact avec le sol (douches, etc.), Veillez à bien vous sécher partout avant de vous rhabiller, en particulier dans les plis de la peau, entre les orteils, etc., Faites sécher votre serviette et votre maillot de bain dès que vous rentrez de la piscine.

Par ailleurs, vous pouvez porter des chaussures ouvertes ou suffisamment aérées, privilégier une alimentation pas trop sucrée (le sucre attire aussi les champignons), et bien sûr respecter les règles d’hygiène de base. Si vous avez une mycose, ou des récidives de mycoses, n’hésitez pas à consulter votre médecin pour savoir ce qu’il faut faire.

Triton-Ans-Natation-Sante-Poux-Piscine

Pour vérifier la présence de poux, vous pouvez passer le peigne fin dans vos cheveux ou ceux de vos enfants.

Poux et piscine 

Peut-on attraper des poux à la piscine ? Oui, c’est un risque. C’est un moindre mal par rapport à une noyade ou une hydrocution, mais les poux sont très gênants et il n’est pas toujours facile d’en venir à bout !

Les poux ne survivent pas longtemps s’ils sont éloignés du cuir chevelu, mais ils peuvent flotter un bon moment dans l’eau et éventuellement élire domicile sur une autre tête. Toutefois, ils ne nagent pas et ne grimpent pas d’eux-mêmes dans les cheveux.

Les poux s’attrapent en général par contact direct. Mais ils peuvent se transmettre à la piscine si plusieurs baigneurs sont réunis et que l’un d’entre eux à des poux. Ce qui est sûr c’est qu’un pou ne se noie pas immédiatement, il résiste à l’eau et au chlore.  

Comment éviter les poux à la piscine ? 

Pour être sûr de ne pas attraper de poux à la piscine, en particulier si vous avez une « tête à poux », suivez ces quelques conseils : 

  • Mettez un bonnet de bain : ce n’est pas pour rien qu’ils sont obligatoires dans les piscines publiques.
  • Rangez vos affaires de rechange dans un sac pour ne pas qu’elles soient directement en contact avec le casier. Dans les endroits collectifs (vestiaires, douches, etc.), la contamination est plus risquée que dans l’eau.
  • Ne prêtez pas votre brosse à cheveux ni votre serviette de bain !
  • Pour vérifier la présence de poux, vous pouvez passer le peigne fin dans vos cheveux ou ceux de vos enfants. Sachez que les poux aiment se loger derrière les oreilles, vers la nuque ou sur le dessus de la tête.
  • Si vous avez des poux (ou votre enfant), procurez-vous vite un traitement anti poux en pharmacie. Évitez la piscine avant d’être sûr que les poux sont définitivement éradiqués.
  • A savoir : n’abusez pas des traitements préventifs qui ne sont pas toujours efficaces.

Conclusion

Vous le savez, les champignons aiment les endroits chauds et humides. Pour limiter autant que possible le développement de ces hôtes indésirables, quelques règles s'imposent. La prévention est à la fois individuelle et collective.

Individuellement, il convient de :
- Se sécher parfaitement à la sortie de l'eau
- D'utiliser son propre maillot et de sa serviette personnelle
- Disposer de linge propre et correctement nettoyé
- D'avoir une hygiène corporelle de qualité
- Ne pas essayer de cacher cette infection et de tenter de se baigner et de se promener autour de la piscine avec ce type de mycose

Collectivement, il est nécessaire :
- D'utiliser les matériaux adéquats, c'est-à-dire favorisant l'élimination de l'eau, le nettoyage et le séchage rapide 
- De respecter les règles et normes employant les produits nettoyants recommandés

Les poux quant à eux sont des parasites qui font généralement leur réapparition au moment de la rentrée scolaire. Les poux ne sautent pas plus qu'ils ne volent et ne sont pas le signe d'un manque d'hygiène : n'importe qui peut les attraper. La transmission se fait par simple contact direct (cheveux à cheveux) ou par l'intermédiaire d'objets comme les bonnets, peignes ou brosses, literies contaminés…  Pas de panique, le traitement contre les poux et les lentes est efficace, l'essentiel est de réagir rapidement. 

Publiée le 20/09/2021
Mise à jour le 20/09/2021

Page was started with Mobirise