L'HISTOIRE DE LA NATATION


La natation est loin d’être une activité récente ! Ce sport, qui consiste à effectuer un ensemble de mouvements réguliers et répétitifs dans l’eau, pour se mouvoir, trouve ses racines en Mésopotamie. Sport complet et très doux, ces mouvements propulsifs, favorisés par l’énergie corporelle, permettent au nageur de se déplacer progressivement dans la piscine en sollicitant la majorité de ses muscles inférieurs et supérieurs.

C’est au IIIe millénaire avant J-C, dans les contrées de Mésopotamie que remonte l’histoire de la natation. Déjà présente dans bon nombre de civilisations et dans les mythologies anciennes (égyptienne, grecque, romaine…), la natation a toujours été un loisir privilégié des familles royales. D’ailleurs, la civilisation gréco-romaine considérait que savoir nager était un signe de culture.

Au fil des ans, ce loisir s’est transformé en une véritable discipline sportive d’où la naissance de la natation moderne.

L’engouement dégagé autour de la nage va favoriser l’instauration des premières compétitions en terre anglaise (1837). La création de la National Swimming Society marquera donc un tournant de la natation moderne, avec l’organisation des premières compétitions de brasse. Cette discipline sportive va évoluer jusqu’à sa reconnaissance officielle en 1870, en faveur de la création d’une fédération dédiée en Grande-Bretagne.

Depuis lors, la pratique de la nage a nettement évolué grâce à l’effort d’un instructeur nommé Trudgeon. Celui-ci a proposé une nouvelle technique de nage du même nom en Europe. Sa technique se résume à un retournement du corps sur un côté, tout en dégageant les bras de façon alternée sur l’eau. Cette méthode fut reprise et améliorée par Frederick Cavill, alors installé en Australie.

En combinant la technique Trudgeon avec d’autres pratiques de nage développées dans ce pays, le Britannique a pu créer le Crawl (ramper en anglais). Un mouvement qui permet d’immerger complètement le corps, grâce à un mouvement combiné des jambes et des bras tendus sur un côté. Mais la natation a surtout gagné ses lettres de noblesse en 1896 grâce à son officialisation comme épreuve des Jeux Olympiques.

La natation sportive consiste à parcourir dans une piscine, le plus rapidement possible et dans un style codifié par la Fédération internationale de natation (FINA), une distance donnée, sans l'aide d'aucun accessoire.

La natation sportive peut être pratiquée à tout âge, mais au-delà de l'âge de 25 ans les compétiteurs ont la possibilité de participer à des compétitions dites de « maîtres », indépendantes de celles de la natation sportive.

Cette activité classe ses pratiquants selon des catégories de deux années d'âge permettant ainsi à tous les compétiteurs de se confronter à des adversaires d'un âge quasi identique tout au long de leur vie.

La nage en eau libre la natation pratiquée en lac, rivière ou mer, généralement sur des distances plus grandes (quelques kilomètres) s'appelle « nage en eau libre » ; une épreuve de 10 km en eau libre figure au programme des Jeux olympiques d'été depuis 2008.

La natation synchronisée (anciennement ballets nautiques), le plongeon, et le water-polo sont les autres disciplines regroupées avec la natation sportive et les maîtres par la Fédération française de natation (FFN), la Ligue européenne de natation (LEN) et la Fédération internationale de natation (FINA).

« Il y a bien des manières de ne pas réussir, mais la plus sûre est de ne pas prendre des risques. » Benjamin Franklin 


Publiée le 01/09/2021
Mise à jour le 14/09/2021

Mobirise page creator - Visit site