SANTE - PEAU FRIPÉE


Triton-Ans-Natation-Sante-Peau-Fripee

Si l’otite du nageur, concerne les enfants en majorité, les adultes ne sont pas non plus en reste !

Avoir la peau qui se fripe après être resté longtemps dans l’eau est l’affaire de tous et ce phénomène n’épargne aucun d’entre nous. Mais pourquoi avons-nous la peau qui fripe dans l’eau ? Le Triton Ans Natation vous donne les explications pour comprendre ce qui se passe quand vous prenez votre bain ou vous vous baignez dans une piscine.

Triton-Ans-Natation-Sante-Peau-Fripee

L'otite, infection du conduit auditif externe

Pourquoi la peau se fripe-t-elle dans l’eau ?

Notre peau est composée de trois couches : l‘épiderme (la couche supérieure), le derme et l’hypoderme (la couche inférieure). L’épiderme contient beaucoup de kératine qui est une molécule qui absorbe l’eau. Lorsque la kératine est plongée dans l’eau pendant une durée prolongée, elle est vite saturée en eau et vient donc gonfler l’épiderme. Ce dernier qui occupe plus de volume puisqu’il est gorgé en eau va finir par se gondoler car il occupe la même surface sur votre corps. 

Peau fripée : un phénomène localisé

Lorsqu’on reste longtemps dans l’eau, à la piscine ou dans un bain c’est la peau de tout notre corps qui se fripe et se plisse mais ce phénomène est beaucoup visible au niveau des doigts et des orteils. En effet, à cet endroit du corps, la peau est beaucoup plus épaisse et possède plus de cellules que les autres parties du corps. Elle a donc tendance à gonfler encore plus.

Peau fripée dans l'eau : explications scientifiques

Suite à des études scientifiques, des chercheurs ont fini par démontrer que le plissement de la peau dans l’eau ne s’explique par seulement par la présence de kératine. Des études récentes ont démontré que ce phénomène avait aussi un lien avec le système nerveux.

Lorsque le corps détecte que les doigts sont longtemps dans l’eau, le système nerveux enverrait un message pour réduire le volume des vaisseaux sanguins. Mais si le volume de nos mains et nos pieds diminue, la peau garde la même surface et finit donc par plisser. Les scientifiques expliquent que le système nerveux intervient pour permettre à nos mains de mieux attraper les objets humides, à l'instar des dessins des pneumatiques sur sol humide.

Des expériences ont été réalisées avec une vingtaine de volontaires
20 volontaires ont accepté de faire office de cobayes. Leur tâche consistait à récupérer 39 billes de verre et 6 plombs de pêche avec la main droite, à les faire passer à travers un orifice pour les récupérer avec la main gauche, avant de les déposer un à un dans une nouvelle boîte. L'exercice était mené sur une table ou dans un aquarium, avec les mains sèches ou après les avoir exposées 30 minutes dans une eau à 40 °C, de manière à friper les doigts.

Aucune différence dans les performances n'a été enregistrée lorsque les objets étaient secs. En revanche, les doigts ridés se sont avérés plus adroits pour transférer billes et plombs : en moyenne, les volontaires ont mis 12 % de temps en moins pour réaliser la tâche. L'hypothèse semble donc validée.

Les résultats ont démontré que les participants attrapaient plus rapidement des objets mouillés lorsqu’ils avaient les doigts fripés. Selon les chercheurs, cette réaction physiologique était utile à nos ancêtres préhistoriques pour récolter leur nourriture en milieu humide.

Conclusion

Néanmoins, l'étude ne révèle pas le mécanisme sous-jacent. Pourquoi les doigts ont-ils plus de prise sur les objets mouillés lorsqu'ils sont fripés ? Est-ce dû à une meilleure circulation de l'eau dans les sillons, améliorant ainsi l'adhérence, comme pour les pneus ? Est-ce parce que l'exposition prolongée dans l'eau prive temporairement du peu d'huile retrouvé au bout des doigts, évitant ainsi que l'objet tenu ne glisse entre les mains (ou entre les pieds) ? Une question à laquelle aucune réponse n'a encore été trouvée.

Publiée le 20/09/2021
Mise à jour le 20/09/2021

https://mobirise.com simple web builder